RPF - Pasqua

Publié le par France Républicaine

PARIS, 27 mai 2005 (AFP) - Le président du Rassemblement pour la France Charles Pasqua a dénoncé vendredi la "négation du suffrage universel" de Valéry Giscard d'Estaing qui a estimé que si la France vote non dimanche, "il n'y aura pas d'autre solution" que d'organiser un nouveau scrutin.

"C'est la négation même du principe du suffrage universel", a estimé M. Pasqua lors d'un point presse. "Je le remercie car il a encore apporté de l'eau à notre moulin", a-t-il ajouté.

Jacques Myard, président du cercle Nation et République, présent à la même conférence de presse, s'est demandé "si cette eurocratie militante ne ressemble pas à ces canards dont on coupe la tête et qui continuent à courir". "Jamais le peuple n'acceptera d'être mené en bateau de cette manière", a-t-il ajouté.

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République, a interpellé M. Giscard d'Estaing: "ce n'est pas vous qui décidez".

"J'espère qu'en réponse à ce mépris du suffrage universel il y aura un non le plus massif qui soit", a conclu le député UMP, lors de cette conférence de presse commune avec MM. Pasqua et Myard.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article