PCF - Hue

Publié le par France Républicaine

DAMPARIS (Jura), 23 jan 2005 (AFP) - L'ancien président du Parti communiste français (PCF), Robert Hue, a appelé dimanche à la négociation d'un nouveau traité européen en réaffirmant son "engagement pour le non" à la Constitution européenne, lors d'un banquet républicain à Damparis (Jura).

Le sénateur du Val-d'Oise a prôné "une Europe forte", "libérée enfin de la tutelle américaine et de l'Otan", "une Europe porteuse d'un nouveau modèle social". C'est "ce qui se joue, en grande partie, avec le référendum sur la Constitution Européenne", a-t-il dit en renouvelant son "engagement pour le non".

Pour l'ancien numéro 1 du PCF, le texte de la Constitution européenne qui va être soumis à référendum avant l'été ne répond pas à ces exigences car il est "issu de la matrice ultra-libérale de ces vingt dernières années".

Mais, a-t-il aussitôt ajouté, "le refus de ce texte est indissociable du travail pour un nouveau traité, ouvrant la voie à une réorientation en profondeur de la construction européenne, en procédant aux indispensables ruptures avec les logiques libérales qui en sont le socle".

S'adressant aux militants communistes engagés dans la campagne pour le non, M. Hue les a mis en garde : "le non peut l'emporter à condition de ne pas nous laisser enfermer dans une sorte de Cartel des +non+, fussent-ils de gauche". Pour lui, "c'est là le piège tendu par la droite qui voudrait durablement diviser les forces populaires, la gauche, le mouvement social".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article