Espagne

Publié le par France Républicaine

 

MADRID, 20 jan (AFP) - La Commission électorale nationale espagnole a demandé au gouvernement de Jose Luis Rodriguez Zapatero de supprimer le slogan "Les Premiers en Europe" de sa campagne pour le referendum du 20 février sur la Constitution européenne, ont rapporté jeudi les médias espagnols.

La commission électorale a estimé que ce slogan dérogeait à l'obligation d'impartialité imposée par la loi électorale au gouvernement dont le rôle doit se borner à inciter les électeurs à voter sans influer sur leur choix.

Elle a ainsi accepté les recours introduits par des partis politiques et associations partisans du "non".

Les Espagnols, comme l'indique le slogan de cette campagne, seront bien les premiers Européens à se prononcer par referendum sur le traité constitutionnel ratifié en 2004 à Rome par les dirigeants des 25 pays de l'UE. Mais ce message pouvait également être perçu comme une incitation à ratifier ce texte, a estimé la commission électorale.

Le gouvernement socialiste espagnol s'est engagé à faire disparaître rapidement ce slogan qui ne figure que sur ses pages internet institutionnelles et sur ses plaquettes de vulgarisation de la Constitution.

La décision de la commission électorale ne remet pas en cause l'essentiel de la campagne référendaire, qui associe des célébrités du football, du spectacle et de la presse lisant chacune un article du Traité à la radio et à la télévision, se sont félicitées des sources gouvernentales.

M. Zapatero, fervent partisan du oui, qui a comparé mercredi sur une chaîne publique le vote pour le référendum à "une arme de construction massive", est contraint par son obligation de réserve à quelques contorsions formelles.

C'est ainsi en tant que président du Parti socialiste et non de chef du gouvernement qu'il animera le 11 février à Barcelone un meeting en faveur de la Constitution européenne avec le président français Jacques Chirac et le chancelier allemand Gerhard Schroeder.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article