social

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de Philippe de Villiers, 20/01/2005

 

Le scandale de la directive Bolkestein !

 

Philippe de Villiers s’élève avec force contre le projet de directive Bolkestein qui prévoit, sous couvert de libéralisation des services, le démantèlement de tout notre modèle économique et social. En effet, par l’introduction du « principe du pays d’origine », la directive envisage qu’un prestataire de services sera uniquement soumis aux dispositions légales de son pays d’origine, et non pas dans celui où s’effectue sa prestation.

Cette directive équivaut à une révolution aux multiples conséquences juridiques, fiscales, économiques et sociales quand on sait que plus de 70% de nos emplois relèvent du secteur des services. C’est toute la vie quotidienne des Français qui va être bouleversée : baisse des salaires, nivellement par le bas de la protection sociale, concurrence déloyale pour nos PME, insécurité juridique, multiplication des délocalisations, …
A titre d’exemple, une entreprise d’intérim polonaise pourra exercer en France tout en étant soumise au droit du travail polonais : salaires polonais, protection sociale polonaise, réglementation du travail polonaise, normes de sécurité polonaises, règles de qualité polonaises...

C’est la fin programmée du modèle de protection sociale français. Le seul moyen de rejeter la directive Bolkestein, c’est de voter Non au projet de Constitution européenne : en effet, après son adoption, il sera trop tard car tout le droit européen s’imposera définitivement à tous les droits nationaux.

Il y a donc une grande urgence à s’opposer à cette directive qui consacre l’ultralibéralisme.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article