PS - Emmanuelli, Mélenchon, Dolez

Publié le par France Républicaine

       

PARIS, 19 jan 2005 (AFP) - Henri Emmanuelli et Jean-Luc Mélenchon, animateurs de Nouveau Monde, minorité de gauche du Parti socialiste, ont dénoncé, mercredi, la directive européenne Bolkestein sur les services, accusée d'illustrer "la dérive libérale de l'Europe".

La directive Bolkenstein, du nom de l'ancien commissaire européen à la Concurrence, a pour objectif "d'établir un cadre juridique qui supprime les obstacles à la liberté d'établissement des prestataires de services et à la libre circulation des services entre les Etats membres".

"Cette directive illustre de manière presque caricaturale la dérive libérale de l'Europe", a lancé M. Emmanuelli au cours d'une conférence de presse à Paris, entouré de l'autre animateur de Nouveau Monde, Jean-Luc Mélenchon, des député du Nord Marc Dolez (Forces militantes) et de la Dordogne Germinal Peiro, et de la député européenne Béatrice Patrie.

S'étonnant du silence en France en général et plus particulièrement au Parti socialiste, sur cette directive qui provoque un débat "fracassant" dans tous les autres pays d'Europe, M. Emmanuelli a averti qu'elle serait la source d'un "véritable dumping social très grave pour les salariés mais aussi pour les professions libérales".

"C'est la caricature d'une Europe libérale qu'on nous prépare", a-t-il assuré, cette directive donnant "carte blanche aux entreprises pour qu'elles installent leurs sièges sociaux dans les pays membres de l'UE dotés de normes sociales, fiscales et environnementales moins exigeantes".

Pour Béatrice Patrie, cette directive "tourne le dos à la construction européenne", et en signe au contraire "la déconstruction" en "renonçant à harmoniser définitivement les droits européens".

Un site internet a été ouvert, destiné à empêcher l'adoption de cette directive.

 

http://www.pouruneeuropesociale.org

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article