Comité Valmy

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué du Comité Valmy, 22/07/2004

 

Référendum : répondre non !

Union du peuple de France, pour la République, la Nation, le Progrès social !

 

La France est condamnée à la disparition par les partisans d'une Europe supranationale, en tant que Nation, en tant que République et même en tant que démocratie. La nouvelle étape de ce démantèlement national et républicain méthodique se présente comme la perspective de l'adoption d'une prétendue "constitution européenne" qui rendrait caduque notre constitution nationale. L'exécuteur en chef des basses œuvres européennes en France, Jacques Chirac, pratique cette trahison nationale tout en s'étant revêtu sans vergogne des habits de Président de la République, avec le soutien de la droite et de la gauche fédéralistes et tout particulièrement de celui des principaux responsables du Parti Socialiste.

Cela explique qu'aujourd'hui encore une certaine proportion de nos concitoyens n'ait pas suffisamment pris conscience du caractère crucial de la situation de la France et de la nécessité impérieuse de rejeter cette Europe de la finance mondialisée. Pourtant la compréhension populaire progresse, notamment en raison de la violente remise en cause actuelle de plus d'un siècle de conquêtes sociales – certes accentuée  avec un cynisme et un dogmatisme plus arrogants encore par le gouvernement Raffarin, mais déjà entreprise, au nom de l'Europe ultra-libérale de Maastricht,  par Lionel Jospin et ses prédécesseurs de gauche comme de droite, que nous ne devons pas oublier.

Le mécontentement populaire et le travail de fond mené en particulier par les forces républicaines et patriotiques ont permis un premier succès : Jacques Chirac s'est vu obligé de concéder un référendum sur la question de la "constitution européenne", référendum dont il est évident qu'il ne voulait pas.

Le combat pour le triomphe du "non" à cette constitution et, pour le Comité Valmy, à toute idée de constitution européenne, devient  l'objectif essentiel que notre peuple doit impérativement gagner à travers le rejet d'un super état centralisé, d'un nouvel empire sous domination germano-américaine dont les prémisses totalitaires se font déjà sentir.

Le Comité Valmy a depuis longtemps proposé de construire un rassemblement populaire majoritaire sur l'exemple de la Résistance, de son Conseil National et du programme progressiste de celui-ci. Le développement du combat pour le "non" au référendum, ainsi que les convergences qu'il met en évidence entre les républicains et les patriotes de sensibilités diverses, doit selon nous aider à ouvrir cette démarche d'union du peuple de France. Trois axes solidaires : la souveraineté populaire et nationale ; la République, son unité et ses principes ;  la question sociale enfin, doivent impérativement servir de base à cette démarche de mobilisation populaire.

Le combat pour le "non" au référendum est une étape décisive que les forces populaires, républicaines et patriotiques doivent saisir pour forger leur union vers la victoire.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article