UMP - DLR - Dupont-Aignan

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de Nicolas Dupont-Aignan, 27/05/2005

 

La fabuleuse histoire de Thibaud de La Hosseraye,
expert pro-oui de Dialogue et Initiative passé dans le camp du non


Militant sincère et désintéressé du oui à la Constitution européenne, Thibaud de La Hosseraye, a participé à la cellule études "Europe" du club de Jean-Pierre Raffarin, Dialogue et Initiative.

Désireux d’extraire du traité des arguments sincères et loyaux pour le oui à la Constitution, ce jeune diplômé d’HEC et d’un DEA de philosophie, n’en est pas revenu lorsqu’il s’est entendu ordonner, fin mars : "Comme on ne peut pas contrer les arguments du non, il faut le discréditer, le ringardiser."

Refusant cette stratégie à tous égards contestable, il s’astreint à une étude plus minutieuse encore du texte pour finalement découvrir qu’il n’est pas possible d’avancer des arguments de bonne foi en faveur du traité... tout simplement parce qu’ils n’existent pas ! Au contraire, cette épreuve de vérité lui fait prendre conscience de toute la supercherie de cette Constitution.

Une supercherie qui consiste sans en avoir l’air à faire avaler à l’indocile peuple français un système ultralibéral dogmatique, imposé dans son dos à Amsterdam et Nice et récapitulé dans une partie III... dont on ose dire aux Français qu’elle sera ce qui restera, qu’ils votent oui ou non ! Une supercherie qui n’a aucun scrupule à sacrifier la démocratie en constitutionnalisant des politiques économiques qui appartiennent normalement au débat démocratique. Une supercherie dont le sens profond est ainsi résumé : "Battez-vous, et que le plus fort gagne !".

En 19 arguments à sa connaissance inédits, Thibaud de La Hosseraye confond et étrille l’imposture de la Constitution européenne sur le site qu’il a créé (http://www.ineditspourlenon.com). Après ce témoignage de l’intérieur, vibrant et courageux, les Français ne pourront pas dire : "Nous ne savions pas."

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article