UMP - FRS - Boutin

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de Christine Boutin, 27/05/2005

 

Référendum/réponse aux préoccupations concrètes des Français

 

Christine Boutin, Député UMP pour le non et Présidente du FORUM des républicains sociaux, parti associé à l’UMP, déclare : "Il faut répondre de façon urgente et réelle aux préoccupations concrètes des Français – qu’ils ont largement exprimées durant la campagne – et ce, dès le 30 mai au matin".

 

"Quel que soit le résultat du référendum de dimanche, d’autant plus si le non l’emporte, et sans attendre les échéances électorales nationales de 2007", prévient l’auteur du Rapport sur l’exclusion au Premier ministre, au lendemain de la canicule de 2003.

 

"À la veille du référendum, mes raisons de voter non au traité constitutionnel sont toujours aussi pertinentes, au regard des préoccupations que les Français ont manifestées durant cette campagne :

- déficit social : aucun critère de convergence de lutte contre la pauvreté,

- déficit éthique : porte ouverte au clonage thérapeutique et au mariage et à l’adoption pour les personnes homosexuelles,

- déficit démocratique : droit de pétition dérisoire et révision de la Constitution quasiment impossible,

- déficit culturel : non référence aux valeurs judéo-chrétiennes de l’Europe",

rappelle l’ancienne candidate à la présidentielle de 2002.

 

"Seule une politique volontariste déterminée à répondre concrètement et immédiatement aux préoccupations des Français pourra préserver l’unité nationale au lendemain du 29 mai", prévient Christine Boutin, qui n’a eu de cesse d’alerter la majorité sur la cohésion sociale depuis son Rapport au Premier ministre en septembre 2003. "La situation est suffisamment grave, pour ne pas attendre une nouvelle sanction électorale lors des échéances de 2007", précise la présidente du FORUM des républicains sociaux, parti associé à l’UMP, dont les adhérents ont voté à plus de 75% pour le non à la Constitution européenne.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article