MPF - Villiers

Publié le par France Républicaine

PARIS, 26 mai 2005 (AFP) - Le "non" au référendum français sur la Constitution européenne sera "précurseur et fondateur", a estimé jeudi le président du Mouvement pour la France, Philippe de Villiers. "Il sera précurseur, parce qu'il y aura d'autres 'non', très probables: les Hollandais, les Polonais, les Danois, les Anglais. Ce sera un 'non' libérateur", a-t-il expliqué sur France-Inter.

D'autre part, "il sera fondateur parce qu'il permettra de refonder la maison européenne. Pour faire une maison, il faut trois choses: définir la surface, les murs, le toit", a poursuivi Philippe de Villiers.

Pour la surface, il faut une "Europe européenne, sans la Turquie". Pour les murs, "on a le choix entre une architecture technocratique, celle que nous connaissons, et une architecture respectueuse des démocraties nationales", a-t-il souligné.

Enfin, le toit devra être "protecteur, c'est-à-dire une Europe qui soit protectrice dans l'esprit du premier traité de Rome, ce qu'on appelait la 'préférence communautaire'", a conclu Philippe de Villiers.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article