UMP - DLR - Dupont-Aignan

Publié le par France Républicaine

PARIS, 25 mai 2005 (AFP) - Nicolas Dupont-Aignan, député UMP militant pour le non, a qualifié mercredi de "véritable insulte au peuple français" la déclaration de Jean-Claude Juncker, président en exercice de l'UE , affirmant qu'il suffira en cas de victoire du "non" en France de faire revoter les Français l'an prochain.

"Cet entêtement des dirigeants de l'Union européenne à vouloir faire passer de force, contre l'avis des peuples, cette mauvaise Constitution , révèle le fossé grandissant qui existe entre eux et l'opinion européenne", indique dans un communiqué le député de l'Essonne et président du club Debout la République.

"La meilleure réponse à M. Juncker sera un +non+ massif des Français dimanche prochain" selon M. Dupont-Aignan.

Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg, avait indiqué dans un entretien au quotidien belge Le Soir que lui et le président de la Commission, José Manuel Durao Barroso, feraient dimanche soir une "déclaration commune, car il est essentiel que nous essayions de mettre de l'ordre dans le processus qui sera en cours à partir du lendemain".

"Si c'est oui: nous dirons donc: on poursuit; si c'est non, nous dirons: on continue!", a expliqué M. Juncker.

Selon lui, en cas de non, les dirigeants européens devraient demander à la France de revoter à la fin du processus, prévu à l'automne 2006.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article