PS - NM - Emmanuelli

Publié le par France Républicaine

PARIS, 25 mai 2005 (AP) - Le député socialiste des Landes, Henri Emmanuelli, a répété mercredi que son opposition à la Constitution européenne portait surtout sur "l'orientation libérale" du texte qui organise, selon lui, une concurrence "non faussée".

"Aucune autre Constitution au monde n'instaure en principe d'organisation constitutionnel un principe d'organisation économique: la concurrence libre et non faussée", a expliqué Henri Emmanuelli sur France-3.

Selon le député socialiste, "c'est là-dessus que s'appuie la Commission (européenne) depuis des années pour combattre nos services publics mais aussi pour interdire l'action publique".

"Le tort et le drame de cette Constitution , c'est qu'elle inclut des choix économiques et sociaux qui sont partisans, au lieu de se limiter aux institutions, c'est en ça qu'elle est libérale", a martelé M. Emmanuelli, avant d'ajouter: si les Français "votent ce traité, ils donnent leur aval à une orientation libérale et parfois ultra libérale".

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article