PCF - Buffet

Publié le par France Républicaine

PARIS, 25 mai 2005 (AFP) - La secrétaire nationale du PCF, Marie-George Buffet, estime que "ce n'est pas grandiose de créer un amalgame" entre les partisans du non de gauche et le président du Front national Jean-Marie Le Pen, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France à paraître jeudi.

"La gauche ferait mieux de réfléchir à ce qui s'est passé le 21 avril 2002", affirme Mme Buffet interrogée sur les propos du premier secrétaire du PS François Hollande qui a notamment affirmé que "si (Jean-Marie) Le Pen ne se fait pas entendre, c'est parce que d'autres font le travail à sa place".

"Si on a dû voter Chirac pour battre Le Pen (lors de la dernière présidentielle), ajoute la dirigeante communiste, c'est parce que la gauche avait profondément déçu et qu'elle a été sanctionnée".

Selon elle, "il ne faut pas aujourd'hui se mettre un boulet aux pieds en votant ce traité libéral qui nous empêcherait demain de mener une politique pleinement à gauche". "Ce serait cela le vrai service rendu à Le Pen", assure Mme Buffet.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article