référendum - sondage Ifop 54%

Publié le par France Républicaine

PARIS, 23 mai 2005 (AFP) - Le non au référendum du 29 mai sur le traité constitutionnel européen recueille 54% des intentions de vote, en augmentation de deux points par rapport à la précédente enquête, selon un sondage Ifop réalisé pour Paris Match, à paraître mardi.

Le oui recule de deux points à 46% des intentions de vote, selon ce sondage réalisé les 21 et 23 mai.

La précédente enquête de l'IFOP réalisée les 19 et 20 mai donnait 52% au non contre 48% au oui.

Ce sondage a été réalisé par téléphone auprès d'un échantillon national représentatif de 850 personnes de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas).

 

@

 

PARIS, 24 mai 2005 (AFP) - Le "non" recueille 54% et le "oui" 46% des intentions de vote au référendum sur la Constitution européenne organisé dimanche prochain, selon un sondage Ifop publié cette semaine par l'hebdomadaire "Paris Match".

En moins d'une semaine, le non a gagné deux points et le oui en a perdu deux. La proportion de sondés qui ne se prononcent pas reste, elle, stable à 8% par rapport à la précédente enquête.

D'après le sondage, 91% des sympathisants communistes, 79% des sympathisants FN/MNR, 58% des sympathisants Verts et 52% des sympathisants socialistes ont l'intention de voter "non", tandis que 74% des sympathisants UDF et 67% des sympathisants UMP ont l'intention de se prononcer pour le "oui".

Plus de trois quarts des personnes interrogées (78%) se déclarent sûres de leur choix, contre 22% qui disent pouvoir encore changer d'avis.

S'il devait y avoir un président de l'Union européenne, 30% des Français souhaiteraient que ce soit Simone Veil, 23% Jacques Delors et 14% Valéry Giscard d'Estaing.

- sondage réalisé par téléphone du 21 au 23 mai auprès d'un échantillon de 850 personnes inscrites sur les listes électorales, issu d'un échantillon de 1.008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article