MPF - Villiers

Publié le par France Républicaine

PARIS, 23 mai 2005 (AFP) - Le président du Mouvement pour la France (MPF) Philippe de Villiers a estimé lundi soir sur TF1 que si le non l'emportait au référendum du 29 mai, "c'est le peuple français qui sera invité à la table de négociation".

"Jacques Chirac deviendra, si le non l'emporte dimanche soir, le mandataire du peuple français", "il faudra qu'il tienne compte du message du peuple français", a affirmé M. de Villers, qui a appelé de ses voeux "un électrochoc salutaire".

Selon l'élu vendéen, "si le non l'emporte, il aura des effets immédiats: suspension immédiate de la négociation sur l'entrée de la Turquie, enterrement de première classe de la directive Bolkestein, relance de la croissance, parce que ça va faire baisser l'euro, mécaniquement".

A trois jours d'une ultime prestation télévisée du chef de l'Etat, M. de Villiers a lancé aux Français: "Ne vous laissez pas intimider par la nouvelle intervention de Jacques Chirac".

A l'adresse du président de la République, il a ajouté: "Dites la vérité aux Français, dites que cette Constitution , c'est l'abaissement de la France."

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article