PCF

Publié le par France Référéndum

 

PARIS, 23 mai 2005 (AFP) - Le Parti communiste français (PCF) a estimé dans un communiqué lundi que l'échec du SPD de Gerhard Schröder aux élections de Rhénanie du Nord-Westphalie "a exactement les mêmes causes que celui de la gauche plurielle le 21 avril 2002".

"L'échec de Schröder ce dimanche a exactement les mêmes causes que celui de la gauche plurielle le 21 avril 2002", écrit Patrice Cohen-Seat, membre de la direction du PCF chargé de la communication. "En n'ayant pas le courage d'affronter les puissances d'argent et les dogmes du libéralisme, la social-démocratie européenne tourne le dos aux attentes populaires et elle déçoit le peuple de gauche", estime M. Cohen-Seat.

"C'est pour ces raisons qu'elle est sanctionnée", insiste-t-il.

"Pour sortir de ce cercle vicieux qui, comme en France et en Allemagne, entraîne le retour au pouvoir d'une droite plus dure encore, il n'y a qu'une solution: rompre avec les politiques libérales", affirme le PCF, et "donc dire non au projet de traité dont l'unique but réel est de les rendre intouchables pour longtemps en les constitutionnalisant".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article