PS - Fabius

Publié le par France Républicaine

PARIS, 20 mai 2005 (AFP) - Le numéro 2 du PS Laurent Fabius a affirmé vendredi sur TV5 que le président Jacques Chirac "devra tenir compte du vote" des Français au référendum du 29 mai.

Le président Chirac ayant déclaré jeudi qu'"on ne renégociera pas" le traité constitutionnel européen, M. Fabius a répondu : "M. Chirac est un démocrate. Je comprends qu'il fasse campagne pour le traité qu'il a négocié mais, une fois que les Français se seront exprimés, il devra tenir compte du vote".

Selon l'ancien Premier ministre, "le non est majoritairement pro-européen et de gauche". "Si le non l'emporte, a ajouté M. Fabius, M. Chirac ne peut pas dire : +je vous consulte et maintenant je n'en tiens aucun compte+. Si le non, qui est un non pro-européen et social, l'emporte, il faudra que, au nom de la France, M. Chirac (...) dise: +voilà les propositions+. D'autres feront des propositions et on rediscutera".

M. Fabius a aussi jugé "certain qu'il va y avoir plusieurs non dans les pays où la population est consultée". "Donc, la question n'est pas de savoir s'il y aura renégociation mais quelles sont les propositions de la France dans ce réexamen" prévu en novembre 2006, selon le texte du traité.

Interrogé sur les propos de Lionel Jospin qui a affirmé jeudi que "le seul chef du oui qu'(il) reconnaisse, c'est François Hollande, premier secrétaire du PS, le député de Seine-Maritime a répliqué : "Celui qui a négocié le traité, celui qui l'a signé, celui qui le défend devant les Français, c'est M. Chirac. C'est le chef du oui. Il peut avoir tel ou tel adjoint, mais c'est le chef du oui".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article