sondage salariés

Publié le par France Républicaine

PARIS, 20 mai 2005 (AFP) - Plus d'un salarié sur deux (55%) estime qu'"à l'avenir", l'Union européenne constitue "plutôt une menace" pour ses droits sociaux, la sécurité de son emploi (51%) et sa rémunération (53%), selon un sondage BVA pour l'Express rendu public vendredi.

A l'opposé, 35% y voient "plutôt une chance à l'avenir" pour leurs droits sociaux et pour la sécurité de l'emploi -- avec respectivement 10% et 14% de sans opinion à ces deux questions --, et 32% ont cette même appréciation positive en ce qui concerne leur rémunération (15% de sans opinion).

En revanche, plus d'un sur deux aussi (51%) considère à l'inverse que l'Union européenne constitue, toujours "à l'avenir", "plutôt une chance" pour "la situation économique de (son) entreprise ou administration", 38% estimant que c'est "plutôt une menace", 11% n'ayant pas d'opinion.

Les salariés ont également été interrogés sur leur appréciation des effets de l'Europe dans le passé. Plus d'un sur deux (52%) encore juge que l'Union européenne a eu "jusqu'à présent" un "impact négatif" sur "l'emploi en France", 18% jugeant cet impact "positif" et 28% y voyant un impact nul.

Cette enquête a été réalisée par téléphone auprès d'un échantillon de 1.360 salariés des secteurs privé et public travaillant dans des entreprises et établissements de 10 salariés et plus, du 15 au 30 avril.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article