UMP - DLR - Dupont-Aignan

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de Nicolas Dupont-Aignan, 19/05/2005

 

Il existe un plan B car les Français ont le choix entre deux bulletins de vote

 

Une fois de plus, le président de la République vient de livrer aux Français une bien curieuse conception du référendum, où l’alternative est entre le oui et… le oui !

Pourquoi alors avoir organisé une consultation populaire ?

Pourtant, il existe bel et bien un bulletin « non » qui prouve à lui seul l’existence du plan B. A partir du moment où il a indiqué qu’il ne lierait pas son sort au résultat du référendum, il va de soi que, si le non l’emporte, le président de la République sera dans l’obligation, dans l’intérêt de la France et de l’Europe, de renégocier.

De surcroît, le chef de l’Etat oublie que d’autres peuples opteront pour le non à la suite du non français.

En démocratie, il n’y a pas de chemin imposé.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article