UMP - DLR - Dupont-Aignan

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de Nicolas Dupont-Aignan, 18/05/2005

 

Renonçant à convaincre, les partisans du oui ont décidé de faire peur

 

Le premier ministre a fait hier soir des déclarations très alarmistes sur les conséquences d’une victoire du non, qui apparaît chaque jour plus probable. Il a notamment prophétisé "ne crise politique qui se traduirait par de longs mois de crise économique."

Cette dramatisation tout à fait déplacée montre que les partisans du oui, renonçant à convaincre, ont décidé de faire peur.

Les Français ne seront pas dupes de cette tentative maladroite d’intimidation. Ils savent bien que le non est de raison et d’espoir, car on négocie toujours mieux un contrat avant de l’avoir signé qu’après.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article