constitution européenne nucléaire

Publié le par France Républicaine

PARIS, 18 mai 2005 (AFP) - Plusieurs centaines de militants anti-nucléaire ont lancé mercredi un appel à voter "non" au référendum sur la Constitution européenne, dénonçant "l'injustifiable parti pris pronucléaire" des institutions communautaires.

"Malgré les demandes répétées de nombreuses ONG, les rédacteurs du traité de Constitution européenne ont refusé de remettre en cause le traité Euratom qui finance massivement l'industrie nucléaire depuis les années cinquante avec l'argent public européen", avancent les signataires, parmi lesquels José Bové (Confédération paysanne), Francine Bavay, vice-présidente (Verts) du Conseil régional d'Ile-de-France et Paul Lannoye, ancien vice-président du groupe Verts au Parlement européen.

En répondant "oui" au référendum, "les citoyens européens laisseraient passer une chance unique d'abolir le traité Euratom", ajoutent les signataires.

La Constitution exclut, selon eux, qu'Euratom puisse être mis en cause par une pétition d'un million d'Européens, comme pour les autres sujets, et prévoit qu'Euratom ne peut être modifé qu'à la double unanimité des représentants des gouvernements et de chacun des Etats. "Si la Constitution est adoptée, Euratom sera quasiment immuable", déplorent les auteurs de la pétition.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article