RPF - Pasqua

Publié le par France Républicaine

TOULOUSE, 17 mai 2005 (AFP) - Charles Pasqua, président du Rassemblement pour la France (RPF), a estimé mardi à Toulouse que Jacques Chirac devrait tenir compte du résultat du référendum sur la constitution européenne qui sera "forcément extrêmement serré" en appelant un gouvernement "proche des gens".

En campagne pour le non en Midi-Pyrénées, M. Pasqua a réaffirmé qu'"il y aura un problème entre une classe politique où les parlementaires auront appelé à 90% à voter oui et où le peuple, à 50%, aura été pour le non".

"Si comme depuis des années on ne tient pas compte de l'opinion du peuple cela se passera mal, dans la rue", a estimé l'ancien ministre de l'intérieur.

"La classe politique n'a pas tenu compte des présidentielles de 2002, pas plus que des cantonales et régionales de 2004, il faudra que Jacques Chirac, qui est en première ligne depuis la réforme du quinquennat, appelle un gouvernement proche des gens quel que soit le résultat du 29 mai, qui sera forcément extrêmement serré", a-t-il ajouté.

"De toute façon si le non l'emporte, il faudra renégocier, quoi qu'en disent MM. Giscard d'Estaing ou Bayrou, et je fais confiance à l'adaptabilité de Jacques Chirac pour prendre en charge ce combat dès le 30 mai" a ajouté M. Pasqua.

Charles Pasqua estimé qu'il y aurait le 29 mai "un vote sanction des Français sur l'Europe, qui a cessé d'être une grande idée pour entrer dans le carcan d'un système bureaucratique".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article