Belgique

Publié le par France Républicaine

BRUXELLES, 17 mai 2005 (AFP) - Des personnalités de gauche ont lancé mardi un appel à manifester en Belgique contre la Constitution européenne, regrettant qu'un référendum n'ait pas été organisé dans un pays traditionnellement pro-européen mais où des voix discordantes commencent à se faire entendre.

Un rassemblement est prévu jeudi soir dans le centre de Bruxelles, au moment même où la Chambre des députés devrait approuver le projet de Constitution.

"Nous entendons manifester symboliquement notre refus que l'on entérine en notre nom et sans nous avoir associés aux débats un projet qui constitue une grave menace pour les acquis sociaux et démocratiques des peuples européens", indiquent les membres de la plate-forme "Non à la Constitution européenne".

La plate-forme belge est soutenue par des membres du syndicat socialiste FGTB, par le sénateur socialiste Pierre Galand, par la députée écologiste Zoé Genot, par l'ancien euro-député socialiste Jean-Maurice Dehousse et par l'organisation altermondialiste Attac.

La Constitution "aura pour effet de fortifier la pression patronale subie par les travailleurs sans apporter la moindre solution aux problèmes économiques du moment", a déclaré récemment M. Dehousse, ancien vice-président du groupe socialiste au Parlement européen et ancien maire de Liège (est).

Mis à part l'extrême droite, les partis politiques belges se sont prononcés en faveur du traité, que le Sénat a approuvé le 28 avril par 54 voix contre 9 et une abstention.

Le processus de ratification par la Belgique, l'un des Etats fondateurs de l'UE, ne sera cependant complet que lorsque la Chambre, jeudi, et les assemblées parlementaires régionales, en principe d'ici à l'été, auront également approuvé le texte.

Un référendum, souhaité par le Premier ministre Guy Verhofstadt, a été écarté parce qu'il a été jugé incompatible avec la Constitution belge, mais aussi en raison de l'opposition de la direction du PS francophone, qui s'est prononcée en faveur du traité malgré des réticences d'une partie de sa base.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article