référendum sondages

Publié le par France Républicaine

PARIS, 17 mai 2005 (AFP) - Le sondage TNS-Sofres/Unilog publié mardi dans Le Monde et prévoyant la victoire du non avec 53% est le quatrième consécutif à donner le non gagnant depuis samedi, confirmant une nouvelle inversion de tendance après trois sondages consécutifs annonçant un oui majoritaire.

Selon la Sofres, le non obtiendrait 53% des intentions de vote, engrangeant cinq points par rapport à la précédente enquête. Quant au oui, il obtiendrait 47%.

Samedi, un sondage Ifop donnait le non à 54% (+4). Lundi deux études CSA et Ipsos le mettaient à 51%.

Depuis la mi-mars les instituts de sondage ont publié au total 37 enquêtes sur les intentions de vote des Français, se répartissant en 29 pour le non, 6 pour le oui, et deux à 50-50, selon le décompte de l'AFP.

Alors que le oui était majoritaire en tout début de campagne, une série de 23 sondages consécutifs, dont le premier le 17 mars, avaient donné le non gagnant (avec des scores allant de 51 à 56%). Le oui était repassé en tête le 30 avril dans une enquête TNS-Sofres-Unilog (52%).

Mais si la remontée du oui était confirmée le 2 mai dans deux sondages (Ipsos 53% et CSA 51%), la victoire du non était toujours pronostiquée dans deux études publiées le même jour (BVA 52% et Louis Harris 51%).

L'incertitude était entretenue trois jours plus tard, par un sondage Ifop du 5 mai, qui donnait pour la première fois une égalité parfaite entre le oui et le non (50-50).

Le 9 mai, le oui prenait de la vigueur en étant majoritaire dans deux sondages (Sofres 52% et CSA 51%), même si un troisième (Ipsos) donnait le même jour les deux camps à égalité.

Le 13 mai un sondage Sofres confirmait la tendance avec 52% pour le oui, 48% pour le non. Mais l'IFOP affichait dès le lendemain une tendance inverse, le non redevenant largement majoritaire avec 54% des intentions de vote.

Une tendance confirmée par les trois derniers sondages, publiés les 16 et 17 mai, donnant encore la victoire du non à 51% (CSA, Ipsos) et 53% (Sofres).

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article