MRC - Chevènement

Publié le par France Républicaine

PARIS, 17 mai 2005 (AFP) - Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) et partisan du non au référendum sur la constitution européenne, plaide dans un communiqué publié mardi pour "la négociation d'un plan de relance économique dans la zone euro".

Si le non gagne le 29 mai, "ce qui s'imposera avec force, ce sera la négociation d'un plan de relance économique dans la zone euro, face à l'urgence d'une situation durement ressentie dans tous les pays d'Europe", écrit M. Chevènement.

L'ancien ministre demande cinq modifications dans les traités déjà existants: "la réforme du Pacte de stabilité budgétaire, la réforme des statuts de la Banque centrale européenne, la création d'un véritable gouvernement économique de la zone euro, l'affirmation de la nécessité d'une politique industrielle, et la mention explicite des services publics".

Ces "cinq propositions sont réalistes", affirme-t-il, "elles répondent aux préoccupations majeures exprimées par tous les peuples d'Europe". "La France ne sera pas seule", ajoute-t-il, "le non sera utile, il remettra l'Europe sur de bons rails".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article