PS - Fabius

Publié le par France Républicaine

PARIS, 17 mai 2005 (AFP) - Le socialiste Laurent Fabius, partisan du non à la Constitution européenne, a affirmé mardi que si le traité européen était adopté, "cela remettra en cause le modèle social français".

"Si on veut une Europe sociale et une France sociale, il faut une autre constitution que celle là", a-t-il ajouté sur Canal+/i-télé.

Le numéro 2 du PS a souhaité qu'"on n'utilise pas le bas niveau social des autres pays pour avoir une Europe vers le bas".

Laurent Fabius a fait valoir que si le oui l'emporte le 29 mai, "toute une série de projets du gouvernement, qui ont été suspendus provisoirement, des projets extrêmement durs, allaient revenir à la surface".

Par ailleurs, "sur le plan européen, le non a déjà obtenu des résultats", a-t-il dit, en estimant que "c'est grâce à la montée du non que la directive Bolkestein (ndlr, sur la libéralisation des services) a été suspendue".

"Si le non l'emporte, c'est une ouverture possible vers l'Europe sociale et vers un réexamen du texte", a-t-il ajouté.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article