PS - Fabius

Publié le par France Républicaine

PARIS, 13 mai 2005 (AFP) - Laurent Fabius, tenant du non au référendum du 29 mai, a accusé vendredi la droite et le Medef de vouloir utiliser la Constitution européenne pour "remettre en cause en France les salaires, les retraites, la protection sociale et les services publics".

"Les dernières positions de Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Jean-Pierre Raffarin et le Medef montrent qu'ils veulent utiliser la Constitution européenne et le bas niveau social des nouveaux pays membres pour faire pression, et ainsi remettre en cause en France les salaires, les retraites, la protection sociale et les services publics", a affirmé l'ancien Premier ministre dans un communiqué à l'AFP.

Selon M. Fabius, "c'est le fond du débat pour le 29 mai: Europe libérale pour le oui, Europe sociale avec le non".

Jeudi soir, lors d'un meeting à Paris en faveur du oui, le président de l'UMP a affirmé que "l'Europe induit le changement" pour la France, plaidant pour des réformes sur les 35 heures, la fiscalité des entreprises et en faveur de la réduction de la dépense publique et du service minimum.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article