ATTAC

Publié le par France Républicaine

STRASBOURG, 5 mai 2005 (AFP) - Plus de 200 manifestants français et allemands se sont rassemblés jeudi sur le "pont de l'Europe" enjambant le Rhin à la frontière franco-allemande de Strasbourg, à l'appel d'Attac, pour exprimer leur opposition au traité constitutionnel européen, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les manifestants - environ 80 de nationalité française et 150 de nationalité allemande selon la police et 500 selon les organisateurs - se sont réunis, sous la pluie, au milieu du pont entre la France de l'Allemagne pour dire sur des pancartes, dans les deux langues, "Non à cette Constitution ".

Cette "initiative symbolique" a été organisée conjointement par Attac-France et Attac-Allemagne, a indiqué Jacques Nikonoff le président de l'association altermondialiste qui a participé à la manifestation.

"Nous voulons montrer que les Français, s'ils votaient +non+ à la Constitution , ne seraient pas des moutons noirs, qu'il y a beaucoup de moutons noirs en Europe et aujourd'hui beaucoup de moutons noirs allemands", a-t-il ajouté.

Jacques Chirac a déclaré le 14 avril que si la France votait "non" au référendum sur la Constitution européenne elle serait en Europe "le mouton noir qui aura tout bloqué".

"De plus en plus d'Allemands souhaiteraient aujourd'hui pouvoir se prononcer directement à mesure que les réticences de la France se font entendre", selon un communiqué de l'association.

En Allemagne, le Traité constitutionnel doit être ratifié par la chambre des députés (Bundestag) le 12 mai soit un peu plus de deux semaines avant le référendum français organisé le 29 mai.

Les manifestants, qui ont bloqué la circulation sur deux des quatre voies du pont, se sont dispersés dans le calme vers 15H00.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article