syndicats - FSU

Publié le par France Républicaine

PARIS, 4 mai 2005 (AFP) - La FSU, principale fédération du monde éducatif, a dénoncé mercredi dans un communiqué "l'inéquité qui marque de plus en plus le débat sur le projet de Traité constitutionnel" dans l'Education nationale.

Selon la fédération, "des présidents d'université refusent des salles à des réunions en faveur du non mais accueillent des meeting pour le oui" et "une brochure vantant le traité et financée par la commission européenne, est distribuée aux élèves de terminale dans les lycées avec l'accord du ministère" de l'Education nationale.

La FSU a regretté que cette "inéquité" s'ajoute au "déséquilibre qui caractérise la plupart des grands médias", où la plupart des chroniqueurs font, selon elle, la part belle au +Oui+.

Elle-même défavorable à ce projet de Traité constitutionnel, elle a estimé la situation "préjudiciable au débat démocratique" et a affirmé soutenir "les protestations qui se multiplient".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article