VLR - Morvan

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de François Morvan, 21/04/2005

 

Le NON appartient aux français


Il y a trois ans, le tremblement de terre électoral du 21 avril 2002, montrait à quel point une grande masse de nos concitoyens refusait un système politique qui leur était devenu étranger. Le message ne doit pas être oublié.

Le refus de la constitution européenne exprime une volonté populaire profonde d’une politique économique qui profite à tous, d’une refondation de l’Europe qui respecte l’indépendance des nations et la démocratie, ainsi que le désaveu de la politique politicienne des élites qui prétendent gouverner à la place des peuples.

Contrairement à ce que veut faire croire la campagne du "oui", les françaises et les français s’apprêtent à répondre à la question posée, et ne veulent pas voir le scrutin détourné de son objet.

Il est normal et bénéfique que chaque tendance de l’opinion mobilise pour le "non" en fonction de sa sensibilité. En revanche, tout ce qui cherche à diviser les français en opposant un "non" à un autre, ou qui voudrait détourner ce vote en l’utilisant à des fins politiciennes particulières ou à des calculs d’appareils ne peut que renforcer le "oui" et rejeter une partie des partisans du "non" vers l’abstention.

L’avance du "non" dans l’opinion est encore fragile et rien n’est gagné !

"Vive la République" en appelle à l’esprit de responsabilité de tout les leaders.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article