RPF - Pasqua

Publié le par France Républicaine

PARIS, 27 avr 2005 (AFP) - Charles Pasqua, président du Rassemblement pour la France (RPF), a affirmé mercredi qu'"il y aura bien renégociation" du projet de Constitution européenne "si la France vote non" le 29 mai, en se référant à des déclarations du commissaire européen à la Justice, Franco Frattini.

Dans une interview au Figaro daté de mercredi, M. Frattini a déclaré que "si la France, pays fondateur, vote non, cela démontrera qu'il y a un déficit de légitimité populaire en Europe", ajoutant qu'il "faudra alors engager le débat bien plus largement, notamment avec les Parlements nationaux".

Ces déclarations "apportent un démenti cinglant aux mensonges des dirigeants français", a affirmé M. Pasqua, dans un communiqué.

Selon le président du RPF, "les propos de M. Frattini confirment une évidence d'ailleurs inscrite dans le projet de Constitution lui-même: il y aura bien renégociation du traité et cette renégociation se fera sur la base du vote des Français".

"Au lieu d'alarmer les Français sur les conséquences de leur décision, le président de la République et le gouvernement feraient mieux de se préparer à l'assumer sereinement devant leurs pairs européens", a conclu M. Pasqua.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article