VLR - Morvan

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de François Morvan, 26/04/2005

 

Avec la Constitution européenne, Airbus n'aurait pas quitté le sol

 

Le président de la République, après en avoir fait Si la constitution européenne était en vigueur, la réussite technologique et industrielle d’Airbus serait hors-la-loi. Ce consortium d’entreprises à forte participation publique et ne réunissant les efforts que de quatre pays tomberait sous les foudres du dogme de "la concurrence libre et non faussée" et ne réunirait pas les conditions d’une coopération renforcée qui nécessiterait demain au moins huit états et serait de toute façon soumise au bon vouloir de la Commission.

Pour une Europe souple, innovante, dynamique, non au carcan de la "constitution" !

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article