services publics

Publié le par France Républicaine

PARIS, 24 avr 2005 (AFP) - Une majorité de Français (51%) estime que "les services publics doivent être mis en concurrence avec des entreprises privées" au sein l'Union européenne, contre 44% qui sont d"avis contraire et 5% qui ne se prononcent pas, selon un sondage CSA/France 3.

69% des personnes interrogées considèrent également que l'UE "doit lutter contre les délocalisations d'entreprise au sein de l'Europe", 28% estiment que "ce n'est pas son rôle" et 5% n'ont pas d'opinion, d'après cette enquête réalisée pour l'émission spéciale de France 3 "Pour un oui ou pour un non: vous avez la parole" lundi soir.

Les Français se montrent également réticents face à la création d'un poste de ministre des Affaires étrangères de l'UE prévue par le traité constitutionnel. Ils sont ainsi 69% à considérer que "chaque état membre doit donner sa position concernant les sujets internationaux" contre 26% qui jugent que l'UE "ne doit parler que d'une seule voix" (5% sans opinion).

Pour 57% des personnes interrogées, "les citoyens européens ne sont pas bien réprésentés par le Parlement européen", alors que 34% pensent l'inverse (9% ne se prononcent pas).

57% estiment que L'UE "risque de s'affaiblir si elle intègre de nouveaux pays" et 38% qu'elle "gagnera en puissance" (5% sans opinion).

Enfin, l'aide apportée aux agriculteurs par Bruxelles est jugée "pas assez importante" par 57% des sondés et "trop importante" par 34% (9% ne se prononcent pas).

Sondage réalisé par téléphone les 19 et 20 avril auprès d'un échantillon national représentatif de 1.003 personnes de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article