RPF - Pasqua

Publié le par France Républicaine

PARIS, 14 avr 2005 (AFP) - Charles Pasqua, président du Rassemblement pour la France (RPF), a estimé jeudi que si le non l'emportait au référendum du 29 mai sur la Constitution européenne, il faudrait probablement un changement de gouvernement mais que cela ne serait "pas suffisant".

M. Pasqua a en revanche exclu un départ du président Jacques Chirac en cas de victoire du non. "Le Président de la République a fait savoir, par l'intermédiaire de ses conseillers et de ses porte-paroles, qu'il ne se sentirait pas directement mis en cause par le résultat du référendum", a déclaré M. Pasqua sur France 3.

"Il a raison, puisque de toutes façons c'est lui qui a décidé d'appeler les Français à se déterminer par la voie du référendum, il a bien fait", a-t-il estimé.

"Ensuite, il lui appartiendra de tirer les leçons et les conséquences du scrutin. Si le non l'emporte, la question est de savoir quelles mesures le Président de la République prendra-t-il pour faire comprendre aux Français qu'il les a compris et qu'il va agir en conséquence", a-t-il ajouté.

"Si d'aventure le non l'emporte, j'imagine mal qu'on puisse conserver le même gouvernement, mais ce ne sera pas suffisant. Il faudra dire aux Français ce que l'on compte faire pour redonner à la France les marges de manoeuvre dont elle a besoin sur le plan économique et sur le plan social", a estimé M. Pasqua.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article