UDF - Lagarde

Publié le par France Républicaine

PARIS, 5 avr 2005 (AFP) - Jean-Christophe Lagarde, député-maire UDF de Drancy (Seine-Saint-Denis), a dénoncé "le simulacre de débat" qui a eu lieu mardi à l'Assemblée Nationale sur la Constitution européenne, avec "une discussion verrouillée par les partisans du oui".

M. Lagarde, qui contrairement à la ligne de son parti soutient le non à la Constitution européenne, a protesté dans un communiqué contre "le matraquage auquel se livrent les défenseurs du traité constitutionnel".

"Bien que de partis différents, les orateurs d'aujourd'hui sont décidés à faire avaler une couleuvre aux Français, et veulent faire croire à nos concitoyens que l'expression du non s'assimile au parti communiste", a-t-il regretté.

"Cette succession de discours à laquelle on a assisté montre bien à quel point le Parlement ne représente plus aujourd'hui un lieu où le débat est libre et ou chaque représentant du peuple peut exprimer librement la parole de ses concitoyens", a estimé M. Lagarde.

Durant ce débat sur le référendum du 29 mai, le président de l'UDF François Bayrou avait un peu plus tôt demandé "aux Français de voter oui à l'Europe, oui au projet qu'ils ont souhaité et conçu, en définitive oui à eux-mêmes".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article