PS - NM - Mélenchon

Publié le par France Républicaine

PARIS, 5 avr 2005 (AFP) - L'un des animateurs du "non de gauche" à la Constitution européenne, Jean-Luc Mélenchon, a pressé mardi la direction du PS de ne pas "créer des situations irrémédiables dans la gauche" par ses "attaques" contre les tenants du non.

"Je veux mettre en garde contre la tentation" à la direction du parti "de céder à l'amalgame entre le non de gauche et le non de l'extrême droite", a déclaré le sénateur PS de l'Essonne au cours d'une conférence de presse au palais du Luxembourg.

M. Mélenchon se référait aux propos tenus la semaine dernière par le numéro 3 du PS, François Rebsamen, qui avait regretté que les responsables de l'émission télévisée "100 minutes pour convaincre" n'aient pas opposé au principal invité, Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Le Pen ou Philippe de Villiers, plutôt que Henri Emmanuelli.

"Je demande aux dirigeants du Parti socialiste de tenir compte du fait que tout ceci pourrait créer des situations irrémédiables dans la gauche, des déchirures et des blessures qui auront le plus grand mal à cicatriser", a averti le sénateur socialiste.

Affirmant qu'il "respecte (son) engagement" de ne pas faire campagne comme membre du PS, il a demandé à ses "camarades de respecter les leurs : ne pas me mépriser, ne pas mépriser le vote non (...), éviter de m'injurier".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article