référendum - sondage IFOP 55%

Publié le par France Républicaine

PARIS, 2 avr 2005 (AFP) - Cinquante-cinq pour cent des Français comptent voter non au référendum sur la Constitution européenne du 29 mai, contre 45% qui ont l'intention de voter oui, selon un sondage Ifop-Journal du Dimanche, le sixième consécutif à donner le non vainqueur depuis la mi-mars.

Le précédent sondage réalisé par l'Ifop, le 24 mars pour Paris-Match, donnait une majorité de 53% pour le non contre 47% pour le oui.

Ce nouveau sondage, qui marque donc une progression de 2 points du non en une semaine, a été réalisé jeudi et vendredi, c'est-à-dire au moment où les partisans du oui ont commencé à intensifier leur campagne.

Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin est entré en campagne mercredi à l'occasion d'un dîner-débat à Lyon, alors que le numéro un du PS François Hollande s'est exprimé jeudi soir lors d'un meeting à Marseille.

Depuis le 17 mars, les cinq précédents sondages - celui réalisé par l'Ifop le 24 mars, deux de CSA (17 et 25 mars) et deux d'Ipsos (20 et 28 mars)- ont tous donné le non gagnant, dans des pourcentages allant de 51 à 55%.

Selon la nouvelle enquête de l'Ifop, 63% des personnes interrogées se déclarent "sûres de leur choix" (62% des partisans du oui, 64% des partisans du non), contre 37% qui disent "pouvoir encore changer d'avis".

Selon le sondage, "le contenu de la Constitution " et "la situation économique et sociale de la France", cités par 56% des personnes interrogées, sont les deux éléments qui compteront le plus pour déterminer leur vote. Viennent ensuite "l'avancement de la construction européenne" (46%), "le débat sur l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne" (42%), "l'action du président de la République" (36%) et celle du "gouvernement de Jean-Pierre Raffarin" (26%).

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 31 mars et 1er avril auprès d'un échantillon de 868 personnes inscrites sur les listes électorales, issu lui-même d'un échantillon de 1.005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article