syndicats - FO

Publié le par France Républicaine

PARIS, 1 avr 2005 (AFP) - Force Ouvrière réaffirme ses "critiques sur les aspects économiques et sociaux de la construction européenne liés au pacte de stabilité" mais ne donne aucune consigne de vote au référendum sur la constitution , a indiqué vendredi un de ses responsables.

"Nous maintenons nos critiques sur les aspects économiques et sociaux de la construction européenne liés au pacte de stabilité", a affirmé à l'AFP le secrétaire confédéral René Valladon, au lendemain d'un comité confédéral national (CCN) qui devait arrêter la position officielle du syndicat sur le projet de traité constitutionnel européen.

Mais FO, qui "ne confond pas le citoyen et le syndiqué", ne donne pas de consigne de vote lors du référendum du 29 mai, a-t-il ajouté.

FO est "critique depuis plusieurs années sur les modalités de la construction européenne", dans laquelle s'inscrit le traité, et "appelle à un débat, qui n'a réellement jamais eu lieu, sur la nature prééminente et contraignante de l'économique comme moteur" de celle-ci, selon son site internet.

Son secrétaire général, Jean-Claude Mailly, rendra publique lundi la résolution votée à l'issue du CCN qui s'est déroulé mercredi et jeudi.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article