MPF - Villiers

Publié le par France Républicaine

PARIS, 31 mars 2005 (AFP) - Le président du Mouvement pour la France, Philippe de Villiers, a souligné jeudi que le président François Mitterrand avait "eu le courage d'affronter les tenants du non" en 1992 tandis que Jacques Chirac "fuit le débat".

M. de Villiers s'exprimait dans un communiqué après l'annonce d'un débat de Jacques Chirac avec des jeunes, le 7 avril sur TF1, pour lancer sa campagne pour le oui au référendum.

"François Mitterrand avait eu le courage d'affronter les tenants du non en 1992 en la personne de Philippe Séguin, Jacques Chirac fuit le débat en affrontant des jeunes triés sur le volet", déclare M. de Villiers.

"Il est en effet plus facile d'affronter des jeunes pré-sélectionnés que d'affronter des journalistes ou des hommes politiques, porte-parole du non", ajoute M. de Villiers.

Le président du MPF, qui milite pour le non au référendum, demande en outre au CSA de comptabiliser le temps de parole de Jacques Chirac dans celui du camp du oui pour la campagne du référendum du 29 mai.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article