Bolkestein - Boutin

Publié le par France Républicaine

PARIS, 24 mars 2005 (AFP) - La député Christine Boutin , présidente des Républicains sociaux (associé à l'UMP) et partisan du non au référendum européen du 29 mai, estime que "la directive Bolkestein n'est qu'un révélateur de l'orientation libérale du Traité constitutionnel", dans un communiqué jeudi.

La député des Yvelines "s'étonne de la surprise générale" au sujet de cette directive qui, selon elle, est "en parfaite cohérence avec l'esprit du Traité constitutionnel et des traités précédents".

Elle cite notamment l'article III-133 du Traité sur les travailleurs temporaires, "tiré de la directive européenne du 16 décembre 1996".

Selon Mme Boutin , "la directive Bolkestein n'est pas retirée mais reportée avec la promesse qu'elle sera aménagée". "Même si (elle) était écartée, une autre viendrait la remplacer sous un autre nom puisque la rédaction même de la Constitution européenne donne la priorité à la libre concurrence sans le volet social correspondant", ajoute-t-elle.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article