sondage - réactions Villiers, Dupont-Aignan

Publié le par France Républicaine

 

PARIS, 25 mars 2005 (AFP) - Le président du Mouvement pour la France (MPF) Philippe de Villiers et le député UMP Nicolas Dupont-Aignan, président du club Debout la République se félicitent, dans des communiqués distincts, de la montée du non au référendum sur la Constitution européenne dans un sondage CSA.

Philippe de Villiers se félicite "tout particulièrement de la montée du non à droite" et estime que "la digue à l'UMP est en train de céder puisque le non progresse de 8 points au sein de cette formation politique".

M. de Villiers juge en outre que c'est "sa" thématique qui est au centre du débat à savoir "la Turquie, les dérèglementations et les délocalisations sauvages".

Nicolas Dupont-Aignan, qui milite pour le non alors que la direction de l'UMP a choisi le oui, souligne pour sa part que 40% des électeurs UMP "ne se laissent pas intimider par le matraquage des dirigeants de la majorité".

"Les parlementaires gaullistes de l'UMP, regroupés dans Debout la République, appellent tous les élus UMP, qui au fond d'eux-mêmes pensent non, à l'assumer publiquement et à se joindre à la campagne du non pour une France libre dans une autre Europe", ajoute-t-il.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article