syndicats - Confédération paysanne

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de presse de la Confédération paysanne, 02/12/2004

 

Non à cette Constitution pour l’Europe

 

La Confédération Paysanne, réunie aujourd’hui en Comité national, a pris position  sur le texte de Constitution européenne qui sera proposé au vote des français par un Référendum.

Elle considère que le processus de construction européenne, engagé depuis 47 ans sans expression directe des peuples, mérite une évaluation populaire sur la validité des options choisies jusqu’à ce jour.

Le déficit actuel de l’Europe ne réside pas dans un manque de libertés pour le commerce ou les financiers, mais dans les reculs imposés à la régulation des marchés, notamment agricoles, aux législations sociales, aux services publics et aux droits de l’homme.

Lors de son congrès national des 7 et 8 Avril à Strasbourg, aux cotés de la Coordination Paysanne Européenne et de Via Campesina, la Confédération paysanne s’était déjà engagée contre le volet agricole de cette constitution qui s’oppose radicalement à la Souveraineté Alimentaire, axe essentiel de ses propositions pour maintenir des paysans nombreux, une agriculture de qualité, solidaire, respectueuse de l’environnement.

 

Face à ces constats, la Confédération paysanne

- affirme publiquement son refus de ce texte constitutionnel ;

- s’inscrit activement dans un processus de construction européenne qui permette de garantir une agriculture nombreuse et indépendante des lobbies Agro industriels ;

- appelle ses membres et ses structures locales à affirmer dans le débat public leur opposition à ce texte ;

- et participera aux initiatives prises dans le mouvement social pour faire reculer la précarisation de nos vies et construire une Europe solidaire.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article