PCF - Bocquet

Publié le par France Républicaine

PARIS, 8 mars 2005 (AFP) - Le président du groupe communiste à l'Assemblée Alain Bocquet a protesté mardi "contre le détournement du palais Bourbon en salle de meeting électoral en vue du référendum du 29 mai", après l'annonce de la venue dans l'hémicycle du président portugais Jorge Sampaio le 12 avril.

Lors d'un point de presse, Alain Bocquet a précisé que le PCF était "évidemment d'accord pour accueillir dans l'hémicycle régulièrement des chefs d'Etat en visite officielle à Paris".

Mais il a rappelé que son groupe avait déjà protesté contre "l'opération autour du chef du gouvernement espagnol" José Luis Rodriguez Zapatero, venu dans l'hémicycle le 1er mars, la considérant comme de "la propagande en faveur du oui" au référendum sur la Constitution européenne.

Or, "on nous remet le couvert avec la visite" du président portugais, "en lieu et place des questions au gouvernement et en direct à la télévision", a critiqué M. Bocquet.

"C'est absolument inacceptable qu'en période de campagne électorale virtuellement ouverte, on détourne l'Assemblée nationale à des fins politiciennes et électoralistes", a-t-il poursuivi.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article