PS - Mélenchon

Publié le par France Républicaine

PARIS, 3 mars 2005 (AFP) - Le sénateur PS Jean-Luc Mélenchon, qui milite pour le non au référendum sur la Constitution européenne en dépit de la position officielle de son parti pour le oui, a "clairement encouragé", jeudi sur Europe 1, Laurent Fabius, partisan du non, à "sortir de (sa) demi-posture".

"Je l'encourage clairement à sortir de cette demi-posture dans laquelle les gens l'ont installé", a dit M. Mélenchon, rejoint mercredi par Henri Emmmanuelli dans une campagne publique pour le non.

Evoquant la situation de M. Fabius, il a ajouté: "Il ne peut pas se laisser faire". "On a besoin de lui, de son autorité, de son intelligence", a-t-il insisté "pour expliquer ce que contient ce texte et les raisons qu'il a de s'y opposer".

"Il a été Premier ministre", a ajouté le sénateur de l'Essonne, "son avis intéresse, les Français" et de plus "il est candidat à la présidentielle de notoriété publique". "Moi, je peux en parler librement, je ne suis candidat à rien", a-t-il dit.

"Il est intéressant de connaître l'évolution de son point de vue", a poursuivi M. Mélenchon, "qu'est-ce qui conduit un homme qui a été aussi chaudement engagé dans le processus actuel de la construction européenne, à avoir dorénavant une attitude de rejet de ce processus".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article