MRC - Sarre

Publié le par France Républicaine

PARIS, 3 mars 2005 (AFP) - Le chevènementiste Georges Sarre, premier secrétaire du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a proposé, lors de son entretien avec Jacques Chirac à l'Elysée, que le référendum sur la Constitution européenne ait lieu "le 19 juin, ou à défaut le 12".

Georges Sarre était reçu par le président de la République dans le cadre de ses consultations des formations politiques représentées au Parlement sur la date et les modalités du référendum.

A l'issue de cet entretien, qui concluait les consultations, Georges Sarre a indiqué qu'il avait proposé que le référendum ait lieu "le 19 juin, ou à défaut le 12". Mais il a reconnu que le MRC ne partageait pas l'avis de la majorité des autres formations politiques reçues par Jacques Chirac.

"Le président de la République a été très clair. Il m'a indiqué quelles étaient les positions des autres formations politiques, de droite comme de gauche. Manifestement, tout ne coïncide pas", a-t-il dit.

"Je ne sais pas s'il a choisi. Il m'a indiqué qu'il y avait une majorité qui semblait incliner plutôt pour fin mai", a-t-il indiqué.

Concernant la répartition des temps de parole entre les formations politiques à la télévision et à la radio, Georges Sarre a plaidé pour "l'égalité, 50/50" entre le camp du oui et celui du non.

Il a également plaidé pour un financement de la campagne référendaire par l'Etat, sur la base notamment du remboursement des factures des imprimeurs.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article