date du référendum - réactions

Publié le par France Républicaine

PARIS, 16 fév 2005 (AFP) - Le Parti communiste français (PCF) s'indigne de ce que "le président de la République se refuse toujours à fixer, en tout cas à faire connaître la date du référendum", dans un communiqué publié mercredi.

"Après l'avoir annoncée pour le second semestre, il a fait machine arrière devant la montée du non et indiqué que les Français voteraient +avant l'été+", relève le PCF "et l'on parle maintenant d'un scrutin en mai plutôt qu'en juin". "A ce niveau, il s'agit d'une manipulation inacceptable des institutions", affirme-t-il.

Le PCF est "profondément choqué par ces manoeuvres antidémocratiques" et il "met en garde les apprentis sorciers qui voudraient ainsi forcer la décision des Françaises et des Français". Il avertit : "quand on prend les citoyens pour des imbéciles, la sanction n'est jamais très loin".

- Le Mouvement républicain et citoyen (MRC) estime que "si le président de la République envisage d'avancer à mai le référendum sur la Constitution européenne, ce serait un déni de démocratie", dans un communiqué publié mercredi.

Le MRC dénonce notamment le fait "que tout soit organisé pour que le contenu du traité soumis à référendum soit occulté" et que "tout soit fait pour donner l'impression que le non n'est représenté que par des formations de droite et d'extrême-droite".

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article