ATTAC

Publié le par France Républicaine

PARIS, 8 fév 2005 (AFP) - Le président d'Attac-France Jacques Nikonoff a appelé de ses voeux un "non" à la Constitution européenne mardi, lors de la présentation à la presse d'une "initiative féministe européenne pour le non à la Constitution", estimant qu'il constituerait "un électrochoc salutaire".

"Il faut des secousses, il faut même un électrochoc salutaire", a-t-il estimé pour soutenir cette "initiative féministe" issue du Forum social européen (FSE) de Londres en 2004.

Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a estimé lundi qu'un non français provoquerait "une secousse terrible" et serait "une remise en cause d'un processus qui a commencé au lendemain de la guerre avec le +Plus jamais ça+".

En décembre, les militants d'Attac s'étaient prononcés à 84% "contre la ratification du Traité constitutionnel européen", qui sera soumise en France à référendum "avant l'été", a indiqué le président de la République lors de ses voeux le 31 décembre.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article