MPF - de Villiers

Publié le par Laurent Pelvey

communiqué de Philippe de Villiers, 07/02/2005

 

La victoire du Non au référendum provoquerait un choc salutaire pour l’Europe

 

Contrairement aux propos alarmistes et malhonnêtes du Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, Philippe de Villiers affirme que la victoire du Non au référendum provoquerait un choc salutaire pour l’Europe.

Il est quand même paradoxal d’entendre le Premier Ministre soutenir que « le Non sera quelque chose de très grave » avec des conséquences terribles, alors que, à l’occasion de la crise irakienne, le Non de la France à l’ONU a symbolisé un Non de résistance synonyme d’un Non de liberté.

Il en va de même aujourd’hui : Dire non à la constitution, c’est sauver l’Europe et permettre aux peuples de rester libres.
Seul le non peut remettre l’Europe à l’endroit en évitant l’Europe turque, l’Europe du chômage et l’Europe technocratique.

Ainsi après la victoire du Non, la construction européenne pourra repartir autour d’un traité fondateur sur de nouvelles bases : l’entente entre les peuples, le respect des souverainetés nationales, la reconnaissance des coopérations libres et la protection de notre modèle économique et social.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article