PCF

Publié le par France Républicaine

 

PARIS, 7 fév 2005 (AFP) - Le Parti communiste français (PCF) a ironisé sur "Raffarin et la +peur attitude+", après l'intervention du Premier ministre sur France Inter lundi matin.

Dans un communiqué, le PCF qui s'est engagé dans une grande campagne pour le non au référendum sur la Constitution européenne, relève les propos de Jean-Pierre Raffarin affirmant que "le premier pays qui dira non prendra une responsabilité historique".

Selon le PCF, "dans ces conditions, on peut se demander pourquoi le président de la République a souhaité organiser un référendum ?".

"Il semble que le Premier ministre perde sa +positive attitude+, face à la montée en puissance du refus de la Constitution Giscard. Il opte pour la +peur attitude+, brandissant le fantasme d'une démolition de l'Europe".

Le PCF accuse M. Raffarin, "en tenant ce genre de propos", de mener "activement campagne en faveur de l'abstention".

"Cette réaction de panique de la part du chef du gouvernement laisse augurer la faiblesse des arguments des partisans de la Constitution Giscard, et le mépris des revendications populaires", affirme le PCF.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article